Logiciels de trading : guide 2021, lesquels utiliser et pourquoi ?

Partager

Les logiciels de trading : nombreux et variés, comment s’y retrouver ?

Les logiciels de trading sont des programmes basés sur différents supports (ordinateur, smartphone, tablette) qui fournissent aux utilisateurs des fonctionnalités pour analyser les instruments financiers, choisir des valeurs intéressantes, passer des ordres aux courtiers, ou gérer ses comptes de trading (dépôt, retrait, effet de levier, etc.).

Comprendre les logiciels de trading

Dans la plupart des cas, les logiciels de trading sont équipés de plusieurs fonctionnalités telles que la recherche d’actifs en tapant leurs noms, la cotation en temps réel des instruments financiers, des flux d’informations et des outils graphiques. Ces outils facilitent la disponibilité des informations financières pouvant aider à la prise de décision.

Les logiciels de trading peuvent aussi être conçus pour répondre aux besoins particuliers de certains marchés, tels que les marchés à terme, les options ou d’autres produits dérivés. En fournissant des capacités adaptées à chaque structure de marché, les plateformes de négociation offrent un plus grand nombre de choix sur la façon d’exécuter et de gérer les positions.

Comment choisir son logiciel de trading ?

En fonction du style de trading

Avant de choisir un logiciel de trading, vous devez réfléchir sur les fonctionnalités dont vous avez besoin. Si vous êtes un trader actif c’est-à-dire un scalpeur ou un day trader, un logiciel d’analyse technique plus ou moins avancé sera nécessaire. Nous en verrons quelques-uns à la fin de cet article.

Par exemple, des fonctions telles que les graphiques de profondeur de marché et les cotations de niveau 2 sont essentielles pour les day traders et autres traders à court terme.

Les traders moins actifs qui font du swing trading et qui maintiennent leurs positions sur plusieurs jours ou plusieurs semaines pourront se contenter de logiciels moins avancés, ou même d’une application mobile pour surveiller leurs positions.

Toutefois, ces traders moins actifs pourraient avoir besoin d’outils d’analyse fondamentale afin de mener des recherches sur les actions par exemple. Ils auront besoin de plateformes de trading dotées de screeners pour rechercher et déceler les valeurs les plus intéressantes : entreprises sur le point d’annoncer leur résultat, entreprises profitables depuis 2 ans, valeurs sous-évaluées, etc.

D’autres facteurs à prendre en compte

Lorsque vous faites le choix d’une plateforme de trading, vous devez tenir compte à la fois des fonctionnalités, mais aussi des frais, car tous les logiciels ne sont pas gratuits.

En ce qui concerne les frais en tant que critère de sélection, la plupart des traders préfèrent les plateformes de négociation gratuites, il existe des logiciels gratuits et sophistiqués certes, mais les traders plus exigeants peuvent amener à investir dans des solutions plus avancées pour tirer le meilleur parti de leur trading.

Il est donc important de peser le pour et le contre de chaque plateforme et voir si l’investissement vaut le coût. Par exemple, une plateforme de trading qui facture un abonnement mensuel, mais qui n’offre que quelques fonctionnalités et des outils de recherche limités peut ne pas être avantageuse.

D’autres moyens d’évaluer et de comparer différentes plateformes consistent à examiner divers mécanismes tels que les avis clients tout en sachant que tous les évaluateurs peuvent ne pas être objectifs dans leurs points de vue.

Certaines plateformes de trading ne sont disponibles que chez certains courtiers. Cela signifie que la réputation d’un courtier est un facteur à prendre en compte avant d’opter pour une plateforme de négociation.

Dans certains cas, les plateformes de négociation peuvent exiger que les traders remplissent certaines conditions avant de les utiliser. Un exemple typique aux États-Unis est le minimum de 25 000 $ que les courtiers exigent des traders pour faire du day trading.

Les logiciels d’analyse technique ne sont pas les seuls logiciels de trading !

Les logiciels d’analyse technique sont ceux qui sont les plus utilisés pour le trading en ligne. Il y a en tellement que l’on pourrait avoir du mal à choisir sa plateforme de trading. En outre, la plupart d’entre eux sont typiquement axés sur l’analyse technique. Or l’analyse technique n’est pas le seul style de trading que vous pouvez utiliser sur les marchés financiers.

Les traders débutants tombent souvent dans le piège de se limiter à l’analyse technique et ignorent les autres dynamiques de marché comme les indicateurs macroéconomiques et l’actualité.

Qu’il s’agisse d’obtenir de l’aide pour créer une stratégie d’investissement ou de comprendre comment les indicateurs macroéconomiques affectent le marché, les traders en ligne sont livrés à eux-mêmes. Pour certains, l’autonomie des logiciels d’analyse technique peut être déstabilisante.

Il est important de prendre en compte l’analyse fondamentale. Vous devez donc en apprendre le plus possible sur les sociétés ou instruments dans lesquelles vous investissez.

Les logiciels d’analyse technique peuvent être addictifs

Selon une étude sur le trading excessif publiée dans la revue Addictive Behaviors, les traders en ligne peuvent ressentir une certaine euphorie lorsqu’ils négocient, semblable à celle que les gens ressentent lorsqu’ils jouent. L’étude note que certains investisseurs choisissent des stratégies de trading à court terme qui impliquent d’investir dans des instruments risqués offrant le potentiel de gains importants, mais aussi de pertes significatives.

Ainsi les traders débutants peuvent être amenés à faire des analyses dans des unités de temps très petites comme sur les graphiques en M1 (une minute par bougie). Même pour les professionnels les plus aguerris, faire une analyse à très court terme est difficile.

Différents logiciels de trading pour différents besoins

Il existe principalement deux types de logiciels de trading : les plateformes propriétaires de courtier et les plateformes tierces de trading. Dans le cas des logiciels propriétaires, l’application est conçue par une société de courtage qui l’adapte aux conditions de trading qu’ils offrent. Par exemple, beaucoup de courtiers en ligne ont développé leur propre webtrader et une application mobile.

D’autre part, les logiciels de trading tiers sont souvent plus avancés en matière d’outils d’analyse. Ils peuvent être proposés par n’importe quel courtier disposant d’une licence pour ce faire. Ils sont adaptés aux traders à court terme qui veulent analyser plus en détail les instruments financiers.

Ces plateformes sont dotées de fonctions utiles, telles que des graphiques et des flux d’informations, pour faciliter la recherche et offrir des informations plus pertinentes aux investisseurs et aux traders. En outre, ils offrent souvent la possibilité de créer des indicateurs techniques personnalisés, d’avoir recours au trading automatisé et au copy trading.

Il est très courant de voir des courtiers en ligne qui offrent une plateforme propriétaire en plus d’autres plateformes de trading tierces plus avancées.

Comment pouvez-vous améliorer vos résultats ?

Les indicateurs techniques sont des outils qui utilisent des fonctions mathématiques et prennent en paramètre des données du marché. Ensuite, ils retournent de manière très compréhensible, et parfois assez visuelle des indications sur la dynamique de marchés. Ces indicateurs aident le trader à mieux déceler les tendances de marché, mais aussi les potentiels bons points d’entrée et de sortie (ouverture et clôture de position).

Les traders débutants ont tendance à se reposer fortement sur les indicateurs techniques. Mais ceux-ci ont leurs limites. L’une des questions importantes qu’ils se posent est alors combien d’indicateurs techniques faut-il utiliser.

Il n’y a pas de réponse unanime à cette question, mais ce qui est sûr, c’est qu’un nombre important d’indicateurs dans vos graphiques peut rendre l’analyse confuse. De plus, il sera difficile d’interpréter correctement le graphique.

Image d'un logiciel de trading avec trop d'indicateurs techniques.
Trop d’indicateurs techniques et cela devient confus

La combinaison de plusieurs indicateurs techniques peut filtrer les signaux de trading impertinents. Une combinaison d’indicateurs peut aussi s’avérer inefficace lorsque les informations qu’ils donnent sont les mêmes.

Alors, combien d’indicateurs utiliser ?

Le nombre d’indicateurs que vous utilisez dépend de plusieurs facteurs.

Votre niveau d’expérience

Au début, vous aurez peut-être à utiliser plus d’indicateurs. Ils vont vous aider à mieux identifier les signaux de trading tout en apprenant le price action. Au fur et à mesure que vous gagnerez de l’expérience, vous enlèverez les indicateurs de vos graphiques, car certains concepts seront évidents pour vous.

Vos préférences

Certains traders préfèrent avoir au maximum 2 indicateurs sur leurs graphiques, tandis que d’autres n’utilisent pas du tout d’indicateurs et se réfèrent uniquement au price action. Si vous démarrez en trading, assurez-vous de ne pas mettre plus de 3 indicateurs techniques sur votre graphique.

Taxonomie des différents logiciels de trading

Il existe différents types de logiciels de trading selon les fonctionnalités qu’ils offrent.

Les logiciels d’analyse technique

Les logiciels d’analyse technique sont les plus répandus, ils intègrent des indicateurs techniques ainsi que des outils de dessin pour identifier des configurations graphiques. Il peut s’agir de logiciels tiers proposés par plusieurs courtiers. Parmi les plus populaires, on a MetaTrader (4 et 5), ProRealTime, TradingView, cTrader et NinjaTrader. Ce sont de puissantes plateformes qui permettent de faire de l’analyse technique avancée, mais aussi du trading automatisé.

Les courtiers peuvent aussi proposer leur propre plateforme d’analyse technique. Parmi les plus populaires, il y a xStation 5 du courtier XTB et ProCharts d’eToro.

Les logiciels d’accès directs aux marchés

Parmi les logiciels d’analyse technique, certains permettent de transmettre directement vos ordres à une bourse, sans transiter par le courtier, cela permet une exécution plus rapide. Parmi les plateformes dotées de cette fonctionnalité, on trouve MetaTrader 5 et ProRealTime.

Les logiciels de paper trading

On appelle paper trading le trading de simulation pour tester des stratégies de trading avec l’historique des graphiques ou sur les cours en temps réel. Certains courtiers offrent un compte démo gratuit pour le paper trading. Certaines plateformes d’analyse l’offrent aussi. TradingView permet de faire du paper trading en temps réel sans s’inscrire auprès d’un courtier.

Pour tester une stratégie avec l’historique des cours, Forex Tester et NinjaTrader proposent des fonctionnalités adaptées. NinjaTrader a la particularité d’avoir le Replay, cela vous permet de trader avec l’historique des cours déjà préenregistré.

Les logiciels de trading automatiques et de copy trading

Certaines plateformes possèdent des fonctionnalités de copy trading et de trading social. La plus populaire est eToro, mais il existe des plateformes indépendantes pour se faire. Parmi elles, MetaTrader 4 et 5, ZuluTrade et AutoTrade.

MetaTrader permet aussi de faire du trading automatisé, de même que ProRealTime, Kryll Lab et Zorro Trader.

Les logiciels de money management

Pour les traders qui donnent une grande importance au money management (et ils ont raison) des logiciels de gestion avancée sont disponibles. Parmi eux deux, on a Quant Analyzer et Market System Analyzer.

Les logiciels générateurs de systèmes de trading

Si vous voulez automatiser votre trading sans avoir recours au copy trading, il existe des programmes pour générer automatiquement des robots de trading en fonction des paramètres mis en entrée. La plupart de ces programmes utilisent aujourd’hui l’intelligence artificielle dans leur méthode de recherche. Il requiert néanmoins d’avoir des compétences avancées en mathématiques et en statistiques pour en tirer le meilleur parti. À cela s’ajoute une bonne connaissance de la dynamique de marché.

Il y a en outre des logiciels qui vous accompagnent dans la constitution de votre portefeuille. Si certains courtiers proposent des solutions gratuitement à leurs clients, d’autres programmes souvent très onéreux, comme les outils d’Aixigo, sont disponibles. Ils sont destinés aux négociants professionnels.

Pour un logiciel accessible à tous, TDLS apporte des solutions adaptées à la fois aux traders débutants et professionnels.

Les articles suivants pourraient vous intéresser :

Réagir à l’article ? Laissez un message sur Diaspora*

Défilement vers le haut