Comment ne pas perdre d’argent lorsqu’on investit dans les cryptomonnaies ?

Partager
bitcoin illustrant une cryptomonnaie
Crédit : Argent photo créé par pvproduction – fr.freepik.com

Il est facile de faire des projections sur les profits que l’on pourrait faire en investissant dans les cryptomonnaies. Après tout, le Bitcoin a augmenté de plus de 300 % au cours de l’année écoulée, et l’Ethereum de 470 %. Si l’on compare ces performances à celles d’autres marchés financiers, elles sont exceptionnelles. Ce qui ne manquera pas d’attirer de nombreux investisseurs sur le marché des cryptomonnaies.

Cependant, ce que vous ne voyez pas, ce sont les pertes dévastatrices qui ne sont pas mises en évidence dans les médias. Beaucoup d’investisseurs et de traders ont perdu de l’argent en négociant sur les marchés des cryptomonnaies. Que vous ayez déjà perdu de l’argent ou que vous envisagiez de vous lancer sur ce marché et souhaitez éviter les pertes, voici les 4 conseils les plus importants à garder à l’esprit avant de vous lancer.

Diversifiez vos investissements au sein du marché des cryptomonnaies

Tout gestionnaire de fonds digne de ce nom encourage ses clients à diversifier leurs investissements afin de protéger leur portefeuille, en se basant sur le vieil adage de gestion de bon père de famille selon lequel on ne met pas tous ses œufs dans le même panier. En effet, lorsqu’une cryptomonnaie perd de la valeur, ou même lorsque l’ensemble du marché baisse, il y a toujours quelques valeurs qui vont s’apprécier. Si vous aviez investi dans deux cryptomonnaies non corrélées, la perte de valeur de l’une serait compensée par les gains de l’autre.

Le 18 avril 2021, la valeur du Bitcoin a chuté de plus de 10 % pour s’échanger à environ 57 000 dollars. Cela n’aurait pas été particulièrement remarquable, si ce n’est que la chute s’était produite en l’espace de 24 heures. Les enquêtes, menées par la suite, ont révélé que la cause était une soudaine panne d’électricité dans la région chinoise du Xinjiang, qui a mis hors ligne près de la moitié du réseau Bitcoin en 48 heures.

Ces événements sont appelés « flash crashs » et se produisent lorsqu’un grand nombre de coins sont liquidés en même temps. Les krachs éclairs ne sont pas courants sur les marchés traditionnels, car des mesures sont mises en place pour empêcher un effondrement sévère. Mais ils sont fréquents sur les marchés de cryptomonnaies. Un autre exemple est le crash d’Ethereum en juin 2017, lorsque son prix est passé de 319 dollars à 10 cents sur la plateforme GDAX en quelques secondes.

Dans ce cas, un ordre de vente valant des millions avait déclenché le flash crash, entraînant des pertes massives auprès des investisseurs. Pour beaucoup, la chute rapide des prix a activé les stop loss et autres dispositifs de prévention des pertes.

Lorsque la valeur du Bitcoin a chuté le 18 avril 2021, celle de l’Ethereum a bondi pour atteindre un record. Cela s’explique par le fait que les investisseurs ont remarqué la chute de près de 50 % du taux de hachage sur le réseau Bitcoin, et qu’ils ont liquidé une partie de leurs positions en Bitcoins pour augmenter leur exposition à l’Ethereum.

Pour les investisseurs qui s’étaient déjà diversifiés sur ces deux cryptomonnaies, les répercussions sur leur portefeuille ont été mitigées. La hausse d’Ethereum compenserait les pertes liées au Bitcoin.

Attention à l’effet de levier et aux opérations sur marge

Lorsque vous recherchez un courtier ou une plateforme d’échanges de cryptomonnaies, vous pourrez être tenté par celles qui offrent un effet de levier. Ce mécanisme est attrayant, car il peut booster vos gains sur les marchés de cryptomonnaies, ce que tout le monde recherche !

Par exemple, si vous investissez 100 euros sur le Litecoin (LTC) et que sa valeur passe de 300 $ à 350 $, vous réalisez un bénéfice d’environ 16 euros. En revanche, avec un effet de levier de 1:15, votre bénéfice passe à 240 euros pour les mêmes changements de prix et le même investissement.

Cependant, ce que les bourses et les courtiers ne soulignent pas assez, ce sont les risques liés à l’effet de levier. Imaginons que le prix des LTC chute de 300 $ à 250 $, pour l’investisseur qui n’a pas utilisé l’effet de levier, sa perte totale serait de 16 euros. En revanche, pour celui qui a utilisé l’effet de levier de 1:15, sa perte serait de 240 euros, soit la quasi-totalité de son investissement.

Si ces produits promettent beaucoup plus de profits, le risque de perte est également très élevé. Ainsi l’effet de levier est généralement considéré comme une arme à double tranchant. La plupart des investisseurs qui ne comprennent pas ce concept ont tendance à opter pour un courtier avec l’effet de levier le plus élevé et finissent par perdre la totalité de leur solde. Si vous voulez éviter de perdre de l’argent sur les marchés de cryptomonnaies, vous devrez limiter l’utilisation de l’effet de levier.

Limite de l’effet de levier en Europe

Si vous négociez les CFD de cryptomonnaies, il est important de noter que l’effet de levier est limité en Europe à 1:2. Ce qui veut dire que votre marge engagée ne peut vous permettre d’acheter que le double de sa valeur. Cette limite est déjà un bon moyen pour contrôler les pertes.

Investir à long terme

Vous ne perdez réellement que si vous liquidez vos positions à perte. Sur les marchés de cryptomonnaies, vous devez toujours vous attendre à des changements rapides et soudains des prix. Et il convient de ne pas se laisser emporter par les news qui pourraient vous faire liquider vos positions prématurément.

Sur les marchés boursiers, l’indice de volatilité VSTOXX est utilisé pour mesurer la volatilité du marché européen. L’indice de volatilité des cryptomonnaies (CVI) a également été créé pour mesurer la volatilité des marchés de cryptomonnaies. En comparant les deux indices, nous avons constaté une différence étonnante entre eux, montrant que les marchés de cryptomonnaies étaient beaucoup plus volatils que les marchés actions.

graphique comparaison de deux indices de volatilité cryptomonnaies
Évolution de l’indice de volatilité des cryptomonnaies (CVI)

Les traders inexpérimentés ont tendance à réagir aux tweets et à se précipiter pour acheter ou vendre un actif, mais les traders plus expérimentés savent comment distinguer les véritables tendances du « bruit de marché ».

Prenez, par exemple, le cas des valeurs technologiques au tournant du siècle. La bulle Internet a incité de nombreuses personnes à vendre leurs actions dans les entreprises technologiques, car les médias indiquaient une baisse généralisée du marché. Néanmoins, les quelques personnes qui ont conservé leurs actions peuvent aujourd’hui bénéficier de leur fortune, simplement parce qu’elles ne s’étaient pas précipitées pour vendre.

Il en va de même pour les cryptomonnaies, elles subissent aussi des moments de baisse. Le Bitcoin, par exemple, est tombé sous les 5 000 dollars en 2018 et beaucoup d’investisseurs avaient liquidé leurs positions à perte. Mais pour ceux qui ont tenu bon, leurs investissements ont été démultipliés lorsque le BTC s’est envolé au-delà de 50 000 dollars.

L’un des plus grands investisseurs, Warren Buffett, est la meilleure illustration de la patience payante. Plutôt que de négocier des actions toute la journée, il investit dans quelques entreprises qui, selon lui, ont le potentiel de croître à long terme et cette stratégie a fait de lui l’une des personnes les plus riches du monde.

Les cryptomonnaies ne sont pas différentes, et vous ne devez choisir que celles qui ont une valeur réelle à l’avenir. Ethereum et Binance par exemple présentent de nombreuses innovations technologiques. Détenir leurs cryptomonnaies (Ether et Binance Coin) est donc un bon investissement à long terme.

Gardez toujours à l’esprit la gestion du risque

Imaginez que vous ayez 10 000 euros à investir dans des cryptomonnaies ; combien investiriez-vous dans, disons, le Bitcoin ? Bien sûr, le Bitcoin est la monnaie dominante en ce moment, mais cela signifie-t-il que vous devriez investir la totalité des 10 000 euros dans le BTC ?

Bien sûr que non ! Et pourtant, de nombreuses personnes le font, non seulement en raison de la promesse de rendements élevés, mais aussi parce qu’elles sont fortement attachées à une monnaie particulière.

Il s’agit d’un exemple de mauvaise gestion du risque, car tout le capital est consacré à une cryptomonnaie. Une meilleure approche serait d’investir dans plusieurs cryptomonnaies. Rappelez-vous du principe de gestion du bon père de famille.

En règle générale, vous ne devez investir que ce que vous êtes prêt à perdre, afin de pouvoir réinvestir sur le marché, même après une perte terrible. Il n’existe pas de ratio standard pour tous les investisseurs, car cela dépend vraiment de votre aversion du risque et de vos objectifs, mais en général, vous devriez éviter de dépasser 10 % de votre capital sur une seule cryptomonnaie, à moins d’être un trader expérimenté ayant pris les précautions nécessaires.

Réagir à l’article ? Laissez un message sur Diaspora*

Défilement vers le haut